Paillage

Le paillage consiste à couvrir la terre du jardin entre les plantes cultivées ou entre les rangs des légumes avec un "paillis" organique ou minéral, voir plastique.

Pourquoi pailler ?


Les bénéfices du paillage sont si nombreux et son efficacité si grande que l'essayer, c'est l'adopter : il réduit fortement l'installation des herbes indésirables, sauf celles des racines vivaces (liseron…) demeurent dans la terre.

 

  • En cas de repousse ça et là, leur arrachage devient très facile.

  • Il empêche l'évaporation de l'eau du sol qui reste disponible pour les plantes.

  • Il évite la formation d'une croûte compacte lors des fortes pluies et le ravinement.

  • Il réduit les écarts de températures du sol, moins chaud en été, moins froid en hiver. Les microorganismes et les lombrics du sol restent actifs plus longtemps.

  • Les paillis organiques protègent les insectes auxiliaires en hiver et se transforment en humus, comme dans la nature. Alors, êtes-vous convaincus de leur intérêt ?

 

Comment pailler ?


Commencez par éliminer toutes les plantes indésirables, feuilles et racines comprises. Portez-les sur le tas de compost. Ameublissez la terre sans la retourner et apportez du compost en surface. Puis nivelez la terre avant de pailler afin que l'épaisseur du paillis soit la plus régulière possible.

Où pailler ?


Toutes les parties du jardin peuvent être couvertes d'un paillis. Sauf les cultures sensibles à la pourriture : ail, oignon, échalote. La nature du paillis et son épaisseur seront choisis en fonction de la durée de la culture.
Entre les plantes pérennes (arbustes, arbres, rosiers, plantes vivaces), choisissez un paillis de longue durée dont la dégradation est lente : écorces de pin, plaquettes de chêne, broyât de branches, pouzzolane (en rocaille), aiguilles de pin (pour plantes de terre de bruyère), feuilles mortes sèches, épaisses et coriaces.

Pour éviter que le vent ne les soulève, broyez-les avec votre tondeuse. Ne dépassez pas une hauteur de 10 cm. N'enfouissez pas le paillis dans la terre ce qui aurait pour effet de bloquer la croissance des plantes.

De fait, vous n'aurez plus besoin de bêcher, les vers de terre le faisant à votre place et bien mieux !

 

Les fleurs annuelles et les légumes seront protégés avec un paillis de courte durée de vie dont la décomposition sera rapide. L'idéal étant qu'il soit largement décomposé et ait disparu au moment de la fin de la culture.

Pour cela, choisissez des tontes de pelouse bien sèches, des feuilles mortes tendre broyées (noisetier…), des paillettes de lin ou de chanvre, fèves de cacao.

 Prévoyez une faible épaisseur pour les cultures très courtes comme les laitues, navets, haricots après buttage. Une épaisseur plus importante (2 cm et plus) pour une présence plus durable entre les cultures longues comme les tomates, artichauts, courgettes, potirons….

En clair :

Ils permettent: 

- de diminuer les désherbages de vos massifs,
- d'apporter de la matière organique à vos plantes,
- de retenir l'humidité,
- de protéger les bulbes du gel,
- d'abriter de nombreux micro-organismes bénéfiques (lombrics, cloportes, mille-pattes...),
- d'offrir au jardin un aspect propre et fini...,

Pour un paillage efficace, l'épaisseur recommandée est d'au moins 5 centimètres.



Avantages / Inconvénient :

 

Type de
paillage

Avantages

Inconvénients

Paille de blé

Se trouve assez

facilement à la campagne,

Son coût est faible.

Il faut le

renouveler

tous les ans


Écorces de pin (grosses)

Se rencontre de façon

courante dans les points de

vente horticoles.
La tenue dans le temps

est de plusieurs années:

Paillage efficace

Elle s'utiliseras

de préférence sur sol

calcaire car elle a

tendance à acidifier le sol.

Écorce de pin (fines)

Sa décomposition

apportera de

l'humus à la terre.

Se dégrade plus

vite que la grosse


Pouzzolane

Elle est imputrescible

et elle apporte les

minéraux nécessaires à la

croissance des plantes.

Son prix est élevé

en dehors des lieux

de production

Ardoise

100% naturel, obtenu

par recyclage.

Résiste aux vents,

limite les adventices,

 réduit la fréquence

d’arrosage, PH neutre.

Assez lourd à manipuler

Morceaux de palette de bois

Ils peuvent aujourd'hui

être colorés.

Ils ont parfois subi

un traitement

contre les insectes.

Cosses de fèves de cacao

Très nourricier pour

les plantes à massif.

Dégage une odeur

agréable lorsqu'il pleut.

Se soude avec l'humidité.

Elles ne durent que

2 saisons. Son prix

reste élevé

Paillette de lin

Son coût est faible

près des lieux

de production.

Apporte humus lors

de sa dégradation.

S'envole au vent.

Tenue dans le temps

peu durable.

Paillette de chanvre

Une bonne durabilité

et un bon apport

en matière organique.

Culture encore

marginale: sa

distribution est

mal répandue.

Cosses de sarrazin

Apporte de la

matière organique au

sol par sa décomposition

assez rapide. Elle est

une barrière efficace

contre les limaces

et escargots.

Elles ne sont pas

souvent proposées

à la vente

Bois de couleur

Existe en différents

coloris (rouille,

ocre, émeraude...)

Coût élevé

Toile en fibres de coton

Biodégradable

Modulable

en panneau

Peu distribué

Toile en fibre plastique

Retient la terre en

talus. Ne pourrit pas.

Se pose rapidement.

Très efficace contre la

levée des graines

indésirables.

Matériel professionnel.
Non dégradable

2 votes. Moyenne 2.50 sur 5.